Comment bien choisir son carrelage ?

Le carrelage est le revêtement par excellence de nos sols, mais aussi de nos murs. Aussi pratique qu’esthétique, il se décline sous d’innombrables formes (dimensions, matériaux, couleurs) et peut s’adapter à pratiquement tous les usages. C’est justement en raison de cette diversité qu’il est devenu bien difficile de choisir le carrelage approprié. Dans cet article, nous vous guidons vers votre nouveau carrelage.

Quel carrelage pour quel endroit ?

C’est la question fondamentale à se poser lors du choix d’un nouveau carrelage. Il ne suffit pas de prendre une page au hasard d’un dépliant. Il faut avant toute chose déterminer l’utilisation exacte du futur revêtement. Les trois principales utilisations du revêtement carrelage sont les suivantes :

  • Sol d’intérieur
  • Sol d’extérieur
  • Revêtement mural

Mais en plus de cela, il faudra tenir compte de l’utilisation des sols et des murs concernés. Un carrelage de salon n’a pas du tout les mêmes propriétés que celui d’un supermarché ou d’un hall de gare !

Carrelage petit carreau
carrelage terrasse

Les principales propriétés physiques (normes) du carrelage

Pour nous aider à y voir plus clair, il existe des normes permettant de classifier chaque type de carrelage en fonction de chaque lieu d’utilisation. Il s’agit des normes UPEC et PEI, cette dernière étant plutôt une particularité de la première, ainsi que DIN51097 et DIN51130.

L’acronyme UPEC signifie : Usure, Poinçonnement, Eau et Chimie.

Plus précisément, la norme énonce un indice de résistance spécifique à chaque critère :

  • Usure : il s’agit de l’abrasion, due notamment au piétinement (marche). L’indice le plus bas utilisé est de 2, le plus élevé est de 4.
  • Poinçonnement : représente la détérioration causée par des objets lourds, que ce soit par leur simple présence, leur déplacement ou leur chute. Ici aussi l’indice varie de 2 à 4.
  • Eau : l’indice, variant de 1 à 3, représente la fréquence de la présence d’eau sur le revêtement en utilisation normale (1 pour un salon, 3 pour une salle de douche, par exemple).
  • Chimie : l’indice représente le risque de présence de produits chimiques, et il varie de 0 à 2.

La norme PEI (Porcelain Enamel Institute) indique l’abrasion subie spécifiquement par des carrelages émaillés, et varie de 0 (revêtement mural) à 5 (passage intense).

Les normes DIN concernent l’adhérence du revêtement, plus précisément sa résistante à la glissade. La norme DIN51097, concernant l’utilisation à pieds chaussés, a un indice R variant de 9 à 13, où R9 représente une surface perdant son adhérence à un angle de 3 à 10°, tandis que R13 représente une adhérence jusqu’à un angle de 35°.

La norme DIN51130, concernant l’utilisation à pieds nus, a un indice variant de A (angle de 12° max.) à C (angle de 24° max.).

Du besoin en résistance à l’usure et à la glissade dépendra souvent le choix du matériau utilisé. Bien entendu, pour chaque cas il existe le choix entre plusieurs matériaux adaptés, ce qui laisse un peu de liberté aux goûts esthétiques. CONNAN MATIERES, spécialiste des revêtements de sols et murs à Nantes, vous propose un large assortiment de carrelages différents et vous conseille volontiers sur le choix et la pose.

Les matériaux utilisés en carrelage

Ceux-ci sont répartis en quatre catégories :

  • La famille des céramiques : terre cuite, faïence, grès, tomettes…
  • La famille des pierres naturelles : marbre, granit, ardoise, pierre calcaire, travertin…
  • Le ciment (carreaux de ciment)
  • La mosaïque

Chaque matériau a ses caractéristiques propres. Il faudra bien les choisir en fonction du lieu du revêtement.

Par exemple, si vous cherchez quelque chose qui résistera au temps, la faïence et la mosaïque sont très durables (voir les mosaïques romaines vieilles de deux millénaires), mais sont plutôt fragiles face aux chocs.

Pour l’extérieur, la terre cuite présence une grande résistance à l’usure et à la glissade, mais attention s’il faut marcher à pieds nus dessus en été, elle chauffe très fort au soleil.

Carrelage vintage
carreau carrelage extérieur

La question de l’épaisseur

Aussi résistant soit le matériau, certains usages peuvent en venir à bout après des années. Pour autant, cela ne sert à rien d’utiliser la grosse artillerie pour une chambre de lecture…

En règle générale, le carrelage pour un intérieur de logement a une épaisseur de maximum 1cm. Pour l’extérieur, une épaisseur de 2cm est plus recommandée. Les plus grandes épaisseurs sont réservées à des lieux d’utilisation intense comme un centre commercial, où des machines lourdes peuvent être amenées à rouler (entretien, livraisons).

Carrelage pour chauffage au sol

De plus en plus de personnes optent pour le chauffage par le sol. Le carrelage est justement le revêtement idéal pour cette technique, à condition d’utiliser le grès, la terre cuite ou l’émail. Ces matériaux ne se déforment pas sous l’effet de la chaleur et présentent une bonne conduction thermique.

En revanche, il faudra faire attention à utiliser la bonne colle et des joints en mortier déformable. Aussi, il est conseillé d’éviter les carrelages trop chers, car si le système de chauffage a besoin d’entretien, il faudra démonter le sol, au risque d’endommager certains carreaux.

Pour aider à choisir, il existe une norme de résistance thermique : celle-ci doit être inférieure à 0,15m²/kWh pour assurer la bonne conductivité thermique du sol.

L’esthétique du carrelage

Quel carrelage est à la mode ? Cette question hante l’esprit de nombreux décorateurs en herbe, mais le choix devrait, ici aussi, être guidé par l’utilisation du revêtement. Si certains disent que les petits formats sont démodés, ils reviennent en force dans les lieux exigus et permettent de créer des motifs intéressants.

La dimension des carreaux

Aujourd’hui, tout est possible, que ce soit depuis 10x10cm jusqu’à 120x120cm. Idéalement, la dimension des carreaux est adaptée à la taille de l’endroit. Pour une petite pièce, on peut utiliser de petits carreaux, tandis qu’un grand salon ou une terrasse peuvent bénéficier de carreaux très larges. Sinon, le format le plus courant est le 45x45cm.

Et il ne faut pas hésiter à chercher des formes rectangulaires pour plus d’originalité.

L’avantage des grands carreaux est qu’ils nécessitent moins de fixation au sol, de colle et de joints. En revanche, ils sont plus difficiles à manipuler et en cas de casse, il faudra remplacer un plus grand élément, donc plus cher.

Couleurs et motifs

Si la couleur est un choix entièrement personnel, la question du motif est un véritable débat de mode. Entre le carrelage simple et le carrelage imitation parquet, il existe un monde de possibilités. Pour les murs, il existe même du carrelage imitation papier peint !

La reproduction de motifs est particulièrement recherchée de nos jours. En effet, certains revêtements naturels (plancher en bois, pierre naturelle comme le marbre ou le granit) sont très chers, surtout lorsqu’il s’agit de recouvrir des surfaces importantes. De plus, leur entretien peut poser des difficultés particulières ou s’avérer contraignant.

Ainsi, pour satisfaire les goûts de tout un chacun, il existe des carrelages en céramique imitant le bois, la pierre naturelle et même le ciment, avec des motifs variés. Il ne vous reste plus qu’à trouver la couleur, les motifs ou la texture adaptés au style du bâtiment concerné.

Pour une intégration harmonieuse, il est possible d’utiliser les mêmes couleurs et motifs pour le carrelage du sol aussi bien que pour celui des murs. Mais attention à ne pas utiliser les mêmes carreaux, ceux des murs étant plus fragiles et sensibles à l’usure. Les carreaux de sol, quant à eux, risquent d’être trop lourds pour rester accrochés aux murs. Tout dépend donc de la gamme que vous trouvez. Sinon, il vous faudra trouver des décorations sol/mur différentes mais compatibles, en utilisant votre bon goût.

Sur les murs, pensez aussi à intégrer des frises pour casser la monotonie répétitive des carreaux. Une frise peut également marquer la séparation entre deux teintes de couleurs sur un mur, si le bas est sombre et le haut est clair, par exemple. En revanche, l’utilisation de la frise fait grimper les prix.

Motif carrelage
carrelage mural

Et le prix du carrelage ?

Pour finir, il est évident que le prix du carrelage joue un rôle important dans le choix, surtout pour les surfaces étendues. En effet, tout se calcule au mètre carré et varie facilement du simple au triple.

Les principaux facteurs de prix à prendre en compte sont :

  • La surface à carreler
  • Le matériau utilisé
  • La pose

En ce qui concerne la surface, il faut calculer celle-ci et y ajouter entre 5 et 10% pour les chutes (morceaux coupés).

Le prix des matériaux est la principale variable. Le grès fait partie des options les moins chères avec un prix moyen autour de 20 euros par mètre carré. En milieu de gamme on trouve l’ardoise, la pierre calcaire et la terre cuite, autour de 40 euros le mètre carré. Le haut de gamme, autour de 60 euros/m², concerne surtout le granit, mais aussi les carreaux de ciment. En ce qui concerne le marbre, il est déjà possible d’en trouver en milieu de gamme.

La pose peut voir son prix varier de 25 à 50 euros/m² en fonction de plusieurs facteurs, notamment la quantité de colle à utiliser, le type de sol et le sens de la pose. C’est là que les dimensions des carreaux jouent un rôle important. Si on choisit des petits carreaux (20×20), il faudra utiliser beaucoup de colle. L’on pourrait croire que le recours à des carreaux plus grands serait moins cher, comme nous l’avons déjà énoncé. En réalité, les plus grands carreaux coûtent plus cher à poser car ils sont tellement lourds et larges qu’il faut deux poseurs pour les manipuler.

Ceci est la raison pour laquelle les carreaux 45×45 sont les plus utilisés : ils ont une surface importante mais peuvent être manipulés par un seul poseur, quel que soit le matériau.

En conclusion, pour choisir le bon carrelage, partez toujours des caractéristiques du lieu à carreler. Ensuite, il vous faudra donner la priorité à un critère, que ce soit le prix, la résistance ou l’esthétique. N’hésitez pas à prendre contact avec CONNAN MATIERES, spécialiste des revêtements de sols et de murs. Nous répondrons volontiers à vos questions et vous fournirons les conseils adéquats.

Secured By miniOrange